fenetrespvcboisaluLes fenêtres contribuent à améliorer votre isolation et à calfeutrer acoustiquement votre maison (10 à 15% des déperditions sont dues aux fenêtres.

 
La performance thermique dépend de la nature de la menuiserie, du vitrage et de la qualité de la mise en œuvre (ne vous improvisez pas « poseur de fenêtre », faites appel à un spécialiste pour un résultat optimum...de plus, ce choix vous permettra peut être de bénéficier d'aides financières.
 
La nature des fermetures complémentaires (volets, persiennes…) influe également le résultat en apportant une résistance thermique additionnelle à la paroi vitrée.

La performance thermique est qualifiée par le coefficient de transmission thermique (Uw pour les fenêtres, Ug pour les vitrages et Ud pour les portes). Plus ce coefficient est faible, meilleure est l’isolation thermique. Le facteur de transmission solaire (Sw) mesure la proportion d’énergie solaire transmise au travers d’une paroi.

Quels matériaux choisir pour vos menuiseries ?

Que ce soit en neuf ou en rénovation, il est parfois difficile de choisir ses matériaux. Ce petit résumé est là pour vous aider (mais rien ne vaut la visite d'un technicien pour finaliser votre choix).
 
 
 

Matériaux

PVC

Bois

Alu

Bois/Alu

Les +

- C'est souvent le moins cher

- Bonne isolation thermique et acoustique

- Bonne durée dans le temps si la qualité est là. Résistant aux UV, ne se décolore pas et ne jaunit pas, Très résistant aux chocs et à la déformation avec le temps.

- Pas d'entretien

- Très bonne résistance à la pluie. Ne rouille pas.

-Bonne durabilité si le PVC est de qualité

- Le meilleur matériau en termes d’isolation thermique et acoustique.

- Le plus noble : toutes couleurs, formes, détails...

- Le meilleur matériau d’un point de vue Protection de l’Environnement.

- Adapté aux fenêtres de grand format  grâce au système de lamellé-collé.

- Permet des restaurations partielles tandis que les fenêtres en PVC ou Alu doivent être remplacées dans leur totalité lorsqu’elles présentent un défaut de fonctionnement.

- Durabilité : très bonne si le bois est de bonne qualité

- Isolation médiocre sauf s’il y a application d’une technologie permettant la rupture des ponts thermiques.

- Pas de corrosion.

- Pas d’entretien.

- Très rigide : donc idéal pour les ouvertures de grande taille.

- Léger.

- Design, moderne - Des centaines de coloris.

- Très esthétique : finesse de la structure. Structure très fine permettant une grande surface de vitrage.

- Bon bilan environnemental : matériau recyclable et bon bilan énergétique de fabrication

 

- Allie les avantages du bois et de l’alu.

- Excellent niveau d’isolation thermique et acoustique.

- Très bonne durabilité : l’alu qui se trouve à l’extérieur ne rouille pas.

- Esthétique : Chaleur du bois à l’intérieur et modernité pour l’alu à l‘extérieur.

- Peu ou pas d’entretien (l’alu est à l’extérieur)

- Ecologie : Bois excellent et alu recyclable.

Les -

- Une image moins noble ou moins élégante que le bois ou l’alu. Le pvc améliore désormais son design en s'associant avec la fibre de verre. Les profilés sont ainsi affinés, ce qui permet d'augmenter le clair de vitrage de près de 15 %.

- Une menuiserie PVC de mauvaise qualité et sans armatures métalliques ne supportera pas le poids du verre et sera sensible aux conditions climatiques.

 - La qualité du PVC et la méthode de teinture sont très importantes pour conserver l'aspect (certaines teintes peuvent passer avec le temps).

- Pour des raisons esthétiques, certaines mairies, lotissements ou co- propriétés restreignent l’usage du PVC. Renseignez vous !

- Pas très écologique : sa fabrication est coûteuse pour l’environnement et son recyclage ne peut se faire en intégralité.

- Son défaut principal : l’entretien (lasure ou peinture) à faire périodiquement suivant l’exposition.


- Niveau de prix : Plus cher que PVC, et Alu.

- Moindre isolation thermique et acoustique que le Bois ou PVC.

 

- Son prix.

La performance

- Isolation thermique suffisante dans la plupart des cas (attention à la qualité du vitrage).

- Isolation phonique : moyenne suivant choix du vitrage.

- Pour les PVC de qualité, résistant aux UV, ne se décolore pas et ne jaunit pas.

- Très résistant aux chocs et à la déformation (en particulier avec les armatures métalliques).

- Très bonne résistance à la pluie. Ne rouille pas.

- Isolation thermique : la meilleure.

- Isolation phonique : la meilleure.

- Durablité : Matériau stable et durable grâce aux traitements fongicides, insecticides et hydrofuges au moment de sa fabrication.

- Excellent bilan environnemental : le bois est un matériau naturel et renouvelable.

- Isolation thermique et accoustique : réputé moins isolant que les autres matériaux car conducteur du froid et du chaud. Cependant, aujourd’hui les fenêtres sont équipées de ponts thermiques.

- durabilité : Plusieurs dizaines d’années.

- Très bonne résistance à la pluie. Ne rouille pas.

- Matériau rigide : structure solide et résistante, idéal pour les grands formats.


- Ecologique : matériau recyclable

- Combine les avantages du bois sans ses inconvénients (apport de l’alu en extérieur et élégance du bois à l'intérieur).

Résumé

Le moins cher, bonne performance, pas d’entretien mais moins esthétique et pas très écologique. Attention à la qualité du PVC.

Isolation et élégance mais entretien nécessaire.

L’aluminuim est plus cher que le PVC mais il offre un plus grand choix de finition, un design plus moderne et une durabilité plus grande. Les performances thermiques et acoustiques sont en revanche un peu moindre.

Isolation, élégance alliée à la modernité et à la durabilité.

Reste le prix…

Caractéristique

Le plus économique

Le plus isolant

Le plus durable

Le top

 
 
La certification ACOTHERM garantit les performances thermiques et acoustiques des blocs baies, des menuiseries et des fenêtres (la performances est notée de Th5 à Th1. Plus le Th est élevé, meilleures sont les performances.
 
Le classement AEV pour les menuiseries extérieures indique le niveau de perméabilité à l’air (A1 à A4), l’étanchéité à l’eau (V) et la résistance aux vent (V). Pour une étanchéité à l’air efficace, il est conseillé de privilégier la classe A4.

 

vitreLa qualité du vitrage

Compte tenu de sa surface, le vitrage influence la qualité thermique.
 
  • Le double vitrage
Constitué d’une couche d’air emprisonnée entre deux vitres.
Plus performant que le simple vitrage.
Réduit la sensation de vitre froide.
Diminue la condensation.
Limite les déperditions thermiques.
 
  • Le double vitrage à isolation renforcée et lame d'argon
Constitué d’une couche d’argon (gaz) emprisonnée entre deux vitres. Une des vitres est recouverte d’une fine couche transparente (généralement à base d’argent). Cette couche agit en bouclier pour empêcher, en hiver, le passage de l’air chaud vers l'extérieur.
Ce type de vitrage a un pouvoir isolant deux à trois fois supérieur à celui d’un double vitrage classique et plus de quatre fois supérieur à un simple vitrage.
 
  • Le triple vitrage
Il est constitué de trois verres emprisonnant deux lames d’argon (ou de krypton) et de deux couches faiblement émissives déposées côté face interne des lames d’air.
Le coefficient de transmission thermique est excellent (de 0,6 à 0,8 W/m2K contre 1,1 à 1,2 pour un double vitrage à isolation renforcée.)
En revanche, le coefficient de transmission lumineuse peut être moins bon que pour un double vitrage.

 

Pour vous aider dans votre choix

Si votre habitation est peu exposée aux intempéries ou au bruit : toutes les solutions seront bonnes : choisissez alors en fonction de vos goûts et de votre budget.
 
Si votre habitation est soumise aux intempéries ou au bruit, choisissez d’abord en fonction de la performance et du prix :
- Très grand froid : bois ou bois-alu
- Pluie, sel (bord de mer) : PVC ou Alu, voire Bois-Alu
 

A savoir :

La plupart du temps, en rénovation : la pose consiste à emboîter un encadrement neuf dans l'ancien. Cette solution est rapide et ne dégrade pas les murs. Mais lorsque le dormant existant est en mauvais état, il faut le remplacer : ce qui implique de reprendre le mur en périphérie. C'est un travail plus long et les frais de mise en oeuvre sont plus importants (le remplacement complet reste toutefois la solution idéale si votre budget le permet.)
 
La conservation du dormant est moins onéreuse mais elle diminue la surface vitrée (environ 10% de clarté en moins pour une ouverture de 120x140cm.)
 

Lorsque l’on change ses fenêtres, il y a souvent un surcroît de condensation dans la maison. Une fenêtre neuve possède un bien meilleur niveau d'étanchéité à l'air qu'une fenêtre ancienne et la ventilation naturelle devient insignifiante, ce qui peut engendrer l'apparition de moisissures. Si votre interlocuteur ne soulève pas ce problème, partez à la recherche d'un artisan sérieux. Et si vos nouvelles fenêtres ne sont pas équipées d'entrées d'air, une ventilation adaptée doit évidemment être envisagée.

 
 
Certaines informations reprises dans cet article sont issues du site de l'ADEME -  Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (http://www2.ademe.fr)